Votre panier : 0,00 EUR
Blog

Présentation générale sur l'Ayurvéda

L'Ayurveda est dit nityam et apurusheyam (littéralement : « éternel et non-créé par l'humain »). L'Ayurveda a été conservé dans ses grands principes malgré les influences étrangères (grecques, chinoises, perses, tibétaines). L'Ayurveda est tombé en désuétude pendant plusieurs siècles à la suite des invasions musulmanes au nord de l'Inde à partir du VIIIe siècle. Parallèlement à la renaissance en Europe, l'Ayurvéda est réapparu.

Avec les différentes colonialisations européennes, surtout britannique, la médecine ayurvedique a subi de nombreuses pressions, et fut interdite par les Anglais. C'est seulement avec l'Indépendance en 1947, sous l'influence du Mahatma Gandhi, que l'Ayurveda a de nouveau été reconnu. Aujourd'hui, l'Ayurveda semble susciter plus d'intérêt pour son approche du bien-être holistique que pour son aspect médical (ce dernier se développe de plus en plus et la recherche médicale est en cours).

Les origines de l’Ayurveda remontent aux Vedas — aux Atharva-Vedas en particulier — et sont liées à la religion et à la mythologie. Il y a quatre Véda : (Ayurveda, Sâma-Véda, Yajur-Véda et Atharva-Véda). L'Ayurveda est une branche de l'Atharva-Veda. Il est donc Upavéda, Véda subordonné. À l'origine, les principes de guérison exposés dans l'Atharva-Véda reposaient essentiellement sur le son ou la parole. Les hymnes étaient alors des moyens de guérison et leur simple récitation avait, selon le texte, le pouvoir de soigner toute chose.

La plus authentique compilation des enseignements et des travaux sur l'Ayurveda est actuellement disponible dans un traité appelé Sushruta Samhita. Il contient 184 chapitres et la description de 1120 maladies, 700 plantes médicinales, 64 préparations de substances minérales et 57 préparations à base de substances animales. »
[Extrait de Wikipedia]
Rédigé le  25 oct. 2010 17:32 dans Ayurveda  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Histoire et techniques du Batik

Histoire et techniques du BatikLe batik est une technique d’impression et de teinture complexe, élaborée depuis des millénaires. En Indonésie, l’île de Java en est la détentrice la plus habile et la plus raffinée.
Chacun de nos batiks est fabriqué à Java par des familles d’artisans aux secrets transmis de génération en génération. Aujourd’hui, ces familles commencent à se faire rares, le batik est mis en péril par l’industrie de l’impression.
Depuis plus de 30 ans, notre spécialiste, Jean-Pierre Fayol, s’attache à défendre ce patrimoine en apportant la touche occidentale tout en préservant la technique originelle et la culture Javanaise.

Il faut de 2 à 4 semaines pour fabriquer une nappe en batik : les artisans appliquent de la cire chaude pour dessiner les motifs à l’aide de tampons de cuivre ou de « tchanting », puis le coton est teint autant de fois que de couleurs. A chaque passage de teinture, les endroits à préserver sont recouverts de cire, puis le textile et bouilli et séché à l’air libre. Le batik ne comporte ni envers ni endroit. La qualité du coton et la profondeur des couleurs sont exceptionnelles comme le seront vos tables. Chaque pièce est garantie grand teint.

Pour plus d'information sur les origines et techniques des batiks, cliquer ici.
Rédigé le  10 juin 2010 11:08 dans Batiks / tissus imprimés  -  Lien permanent
0 Commentaires  
 

Visitez notre page Facebook   Visitez notre chaine Youtube   Visitez notre page Instagram   Visitez notre Blog